6   +   7   =  

Basket #35 – Novembre 2019

SOMMAIRE

Evan Fournier a guidé l’équipe de France sur le podium de la Coupe du monde, assumant les responsabilités. Celles qu’il recherche, depuis toujours. D’où vient son mental en acier, d’où tire-t-il sa détermination ? Plongée dans la tête d’un champion.

Isaïa Cordinier : «Je me sens libre». L’ailier de Nanterre raconte comment il s’est reconstruit après une saison blanche.

Jeep Élite : pourquoi les budgets augmentent ? Il y a les cas de l’ASVEL, Monaco, Boulogne-Levallois, mais pas seulement. Analyse.

Entretien Alfred Julbe : son parcours, son attachement à la Catalogne, Limoges…

«Pourquoi j’aime le basket espagnol» : parole à Ludovic Pouillart, le coach de Gries-Oberhoffen.

Iliana Rupert a fait son entrée chez les Bleus alors qu’elle était encore mineure. L’intérieure de Bourges a toujours eu un temps d’avance…

Pourquoi on préfère le jeu FIBA à celui pratiqué en NBA : comparaison.

La NBA en Chine : l’impossible numéro d’équilibriste, avec d’un côté les enjeux financiers et de l’autre la liberté d’expression.

Patty Mills : avant d’être le meneur des Spurs, il est l’étendard du basket australien et des peuples autochtones de tout un pays. Portrait.

«Moi, je» : Amath M’Baye, la révélation de l’équipe de France, retrace son parcours. France, Sénégal, États-Unis, Japon, Italie, Turquie…

Rétro : il y a 30 ans, les Detroit Pistons étaient champions NBA. On les appellait les Bad Boys

Top 10 : les départements où l’on joue le plus au basket.

La question : comment Barcelone peut afficher plus de 30 M€ de déficit ?

Mes souvenirs : Rowan Barrett, l’ex super-scoreur de Dijon.

Découverte : Tancrède Adnot, l’homme qui veut faire entrer le basket au Parlement.

6 € frais de port compris

Ajouter au panier